[Interview/Portrait] Pierre Poirier

Joueur du club dès son plus jeune âge, Pierre Poirier est un joueur ayant joué à plusieurs postes. Un véritable couteau suisse pour tous les coachs qui ont pu le croiser. Il a gentiment accepté de jouer au jeu du Question/Réponse !

Bonjour, peux-tu te présenter ? (Nom, prénom, ville, âge, métier…)

Pierre Morel ou Pierre Poirassssse alias Pierre Poirier, 32 ans cette année, locataire à Treize-Vents mais bientôt Malouin. A la base éducateur spécialisé, j’ai repris une formation d’éducateur sportif, métier que j’exerce actuellement.

Quel est ton parcours de footballeur ?

J’ai commencé en débutant à St Malo du Bois. J’ai ensuite connu les fusions avec St Laurent puis Treize-Vents/Mallièvre. Mon premier poste était gardien de but pendant 4 ans, puis défenseur central jusqu’à mes 18 ans. J’ai ensuite pas mal bougé en senior (mec polyvalent ou boulet qu’on ne sait pas ou faire jouer, telle est la question ?).

Quel est ton poste ?

Je suis actuellement milieu défensif.

Quels sont tes qualités et tes défauts ?

Vous êtes surement mieux placés que moi pour répondre à cette question. Je pense que je suis un bon camarade de jeu et un mec qui apporte un peu de bonne humeur dans le vestiaire. Toujours positif pour encourager mes coéquipiers.Je ne suis pas bon dans le domaine aérien et je peux pêcher techniquement de temps en temps.

Quel est ton plus beau souvenir footballistique ? Et le pire ?

Le plus beau… pas simple mais il faut faire un choix :

Le match de l’équipe de France face à l’Equateur au Maracaña pour la Coupe du Monde 2014… quel pied ! De manière générale, le séjour au Brésil et cette ambiance folle avec des femmes, des hommes, des enfants venus des quatre coins du monde pour faire la fête autour du football. Certains critiques ce sport, parfois à juste titre d’ailleurs, mais je ne connais pas un sport qui réunisse autant les gens dans le monde.

Le pire :

Hormis les finales perdues de l’équipe de France (Italie, Portugal) et à un plus petit niveau, la montée en DDS suite à la création de la division. Nous sommes montés en tant que 5ème de mémoire. Nous avons pris de belle pilule cette année là.

C’est le moment de vérité, quel est ton coéquipier modèle au FCSLMV ?

Le convalescent Etienne Hulin ! Un mec toujours humble lors de ses grosses prestations. Un mec qui ne s’emporte jamais vis-à-vis du corps arbitral et qui sait calmer et encourager ses coéquipiers.

Quel est celui qui a le plus les « pieds carrés » ?

Je vais dire moi pour pas faire de malheureux

Quelle(s) équipe(s) supporte(s)-tu ?

Le FCSLMV bien évidement !! J’ai toujours aimé le FCN que je supporte depuis tout gamin. J’ai découvert le foot avec le FCN des années 94-95… le jeu, l’ambiance, les joueurs faisaient rêver !

Quel est ton joueur préféré ?

L’inégalable Zizou !! Actuellement, j’aime beaucoup Messi et sa capacité à éliminer dans les tous petits périmètres et à avoir toujours le geste juste.

Ton XI de légende (joueurs actuels ou retraités) ?

Max Hurtaud

Arnaud Bellanger – Pascal Morille – Nico Lauer

Joshua Sourisseau – Gaël Monnoir – Max Routhiau – Johan Bertrand – Tom Martin

Thib Garnier – Val Vincendeau

Le plus beau but que tu as marqué ?

Y’en a tellement !! 😉

Un tir des 9m, sur un point blanc, le ballon était à l’arrêt, je prends le gardien à contre pied 🙂

Plus sérieusement, il y a 4-5 ans, JC Chevreau me met en 9 car il y avait un manque à ce poste. Je reçois la balle au milieu du terrain, je fais sombrero sur le premier défenseur central, petit pont sur le second, et je file marquer face au gardien.

Quelles sont tes passions ?

Le sport, la vie associative via le foot et Poupet notamment, faire la bringue à taaaaaaaaille !

Un dernier mot ?

Je tiens à remercier tous ceux qui se bougent pour le club. Le bureau, les coachs, tous les bénévoles qui font vivre le club. Un mec comme Loïc Toumazeau est quand même présent quasi tous les dimanches lors des matchs à domicile pour servir joueurs, supporters (qui j’aimerai, nous encourage un peu plus) et visiteurs… chapeau ! Spéciale dédicace à nos supportrices aussi (Delphine, Elise, Mathilde) qui suivent l’équipe première partout ! Dernier petit message au passage, l’acquisition d’une licence donne certes des droits aux joueurs, mais aussi des devoirs envers son club : Présence aux matchs, aux entrainements, aux soirées, à l’arbitrage… le FCSLMV a besoin de vous, ne l’oublier pas ! #ensembleonvaplusloin